Google+ Badge

jeudi 6 avril 2017

LÉGISLATIVES À VITROLLES ! VERS UNE " GUERRE TOTALE " ???

La 12e circo, un terrain déjà miné pour Lacapelle


    Vitrolles


Alors que Jean-Lin Lacapelle, bras droit de Marine Le Pen, y a été investi, le dissident Clostermann, proche de Le Pen père, promet "une guerre totale"


La 12e circo, un terrain déjà miné pour Lacapelle

Malgré son sourire, Jean-Lin Lacapelle sait que la campagne des législatives sera loin d'être de tout repos.  
Photo serge guéroult




Cela ne faisait guère de doutes depuis maintenant plusieurs mois, le FN était bien décidé à livrer bataille dans la douzième circonscription (Etang-Châteauneuf-Côte bleue), qui comprend les anciens bastions que sont Vitrolles et Marignane. 

Les dirigeants du parti à la flamme se doutaient-il qu'ils allaient effectivement y livrer combat contre leurs opposants politiques, mais en plus devoir affronter un de ses membres, en la personne de l'ancien pilote de chasse Jacques Clostermann ? 

Ce dernier a annoncé sa candidature avant-hier, soutenu par Jean-Marie Le Pen, dans un communiqué lapidaire, plombant quelque peu l'entrée en lice de Jean-Lin Lacapelle, venu annoncer sa candidature hier après-midi dans un hôtel proche de l'aéroport.


Clostermann va être exclu du mouvement RBM
"Clostermann oeuvre en petit voyou, avec de la politique de caniveau. 

Il est soutenu par Jean-Marie Le Pen ? Ce dernier n'est plus au FN. 
Nous avons évidemment anticipé ce petit jeu, et concernant son communiqué diffamatoire, c'est un avocat qui va s'en charger.

 L'exclusion de Clostermann n'est qu'une question d'heures", a glissé Jean-Lin Lacapelle.


La candidature dissidente de Clostermann, qui espérait une investiture dans la 8e circo, puis dans la 12e, brouillé avec le sénateur-maire marseillais Stéphane Ravier, était devenue bien plus qu'une éventualité.

"Ma candidature est légitime, celle de Lacapelle est suicidaire. En tout cas, je sens qu'on va beaucoup s'amuser, j'ai promis récemment à Louis Aliot (vice-président du FN), qu'entre moi et Lacapelle, ce serait la guerre totale, claironne Jacques Clostermann, fils du célèbre aviateur français et héros de guerre Pierre Clostermann, qui fut très proche de Jean-Marie Le Pen. 

Ici, je suis connu, notamment dans le milieu de l'aéronautique. 

Et j'ai de bons rapports avec des maires comme Christian Amiraty, de Gignac, ou Éric Le Dissès, de Marignane, que j'apprécie beaucoup".

 Ce dernier, qui a fait ériger une stèle sur sa commune à la mémoire de Clostermann père, lui rend d'autant plus la politesse que cette candidature dissidente fait les affaires d'Éric Diard, le candidat dont il est directeur de campagne.

À droite, on flatte le dissident
"On se connaît depuis longtemps et nous avons des rapports très respectueux. Il a travaillé dur dans cette circonscription, il aurait fait un bon candidat frontiste, au lieu de ça son parti a choisi de parachuter un Parisien, provoquant un combat fratricide qui peine déjà les électeurs", estime Éric Le Dissès. 
"Je m'attendais aussi à ce que Clostermann soit investi, il était légitime du fait de ses nombreuses connexions, de sa bonne implantation ici", indique même Éric Diard, qui se montre plus corrosif avec Lacapelle (lire ci-dessous).


D'autres personnalités d'extrême-droite ont apporté hier leur soutien à Clostermann, dans le sillage du patriarche Le Pen, comme Carl Lang (Parti de France), fâché avec Marine Le Pen, et Alain Escada, président de l'association catholique traditionaliste Civitas, proche de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X. 
Jean-Marie Le Pen, lui, a d'ores et déjà prévu de venir soutenir Clostermann en mai, à Marignane. 

Il devrait y croiser Jean-Lin Lacapelle, qui vient de trouver un appartement sur la commune. 

"Un T2 sans prétention, pas une villa avec piscine !", a-t-il ironisé hier pour répondre à ses détracteurs qui accusent ses instances de parachutage.

Source et Publication:   http://www.laprovence.com/article/edition-vitrolles-marignane/4395526/la-