Google+ Badge

dimanche 12 février 2017

MAINTENANT ILS S' ATTAQUENT AUX TOURISMES !

12 février 2017



Tourisme-parisien-Coréens-767x479







La possibilité d’un lien avec les violences en cours dans la région nord-est de Paris, causées par l’affaire d’un jeune homme âgé de 22 ans mutilé lors d’une interpellation policière à Aulnay-sous-Bois n’a pas été écartée. 
 Un homme aurait menacé les touristes dans le car avec un objet ressemblant à une bouteille en verre, selon les témoignages recueillis.
D’après un officiel du ministère des Affaires étrangères de Séoul sous couvert de l’anonymat, «ces touristes de nationalité sud-coréenne avaient pris un autocar après une visite de la Tour Eiffel et ils étaient sur le trajet les menant à Saint-Denis où se trouvait leur hôtel. 
Des individus sont montés subitement dans l’autocar et ont arraché les billets Eurostar que conservait le guide ainsi que son passeport».
Alors que le car s’était arrêté momentanément, ces trois ou quatre hommes noirs ont appuyé sur le bouton d’urgence situé à l’extérieur du bus et le chauffeur a ouvert la porte puis ces hommes en question ont fait intrusion, selon les explications du poste diplomatique coréen à Paris.

Ils ont hurlé dès leur montée dans le car et ont menacé les touristes coréens à bord avec la supposée bouteille.
 Ils ont même tapé la tête de touristes assis dans les sièges avant. 
Après une dizaine de minutes d’horreur, le calme est revenu.
 Il n’y a pas eu de blessé mais parmi cette quarantaine de touristes, il y avait des enfants et des gens âgés.
L’ambassade de Corée du Sud en France et la police française ont été alertées de cet incident et les touristes coréens recevront de nouveaux billets Eurostar pour qu’ils puissent continuer leur voyage en Europe. 
L’ambassade coréenne à Paris va recevoir le guide de ce groupe pour l’accompagner au commissariat chargé de l’enquête ce dimanche matin (heure de Paris), d’après les explications du ministère des Affaires étrangères.
Le soir même de l’incident de l’autocar transportant les touristes coréens, il y avait un grand rassemblement de 2.000 manifestants contre l’affaire Théo, le jeune agressé, sous le slogan «Justice pour Théo», à Bobigny, un quartier proche de l’hôtel où les touristes coréens devaient être hébergés. 
 Ce rassemblement a dégénéré avec «des violents incidents, vitres cassées, gaz lacrymogènes et véhicules incendiés», selon le rapport du Franceinfo.
Pour l’instant, les autorités sud-coréennes n’ont pas d’autres informations, notamment sur l’identité de ces malfrats et leurs motivations.
 L’ambassade de Corée en France a appelé les touristes coréens se trouvant dans l’Hexagone à rester vigilants.


via http://www.fdesouche.com/821193-un-car-de-touristes-coreens-detrousse-par-des-soutiens-de-theo



 ET AUSSI

La France : paradis des touristes et des djihadistes

Par  
 

Au royaume des aveugles, les borgnes sont rois, cela n’a pas échappé à Jean-Marc Ayrault qui se gargarise qu’une France en guerre reste la première destination touristique du monde. 

Y’a du soleil et des nanas, les châteaux de la Loire et des djihadistes, les grands boulevards et les migrants, pousse la banane et moud le café, darilidarladada. 

Bien de quoi distribuer des colliers de fleurs à tout le conseil des ministres et à son président qui n'eut de cesse de se croire en vacances. Les touristes ont été entre 82,5 et 83 millions en 2016, soit une baisse comprise entre 2,3 et 2,9%. 

Cela reste raisonnable au regard du risque de voir transformer une balade sur le front de mer en balade sur le front de guerre.

On baisse, mais on reste les premiers, devant l'Espagne et les Etats-Unis. Quand on part de haut, la chute est longue. « 2016 va rester une année à part, à cause des attentats, des intempéries et des mouvements sociaux », a estimé le ministre du tourisme et accessoirement des affaires étrangères. 

C'est parfait, mettons sur un même plan les attentats islamistes et les intempéries ou les mouvements sociaux. 

Nos syndicats gouteront ainsi la considération avec laquelle la sociale démocratie les prend.

 Sans doute Ayrault souhaitait-il renvoyer la balle chez ses collègues de l'intérieur et du travail. L'inconséquence de ce gouvernement ne nous laissera aucun répit jusqu'à la quille ! Se réjouir de rester les premiers est pathétique, mettre sur un plan d'égalité un coup de vent et un coup de couteau est totalement coupable, encore une fois, de collaboration. 

Pour un djihadiste de retour d'OPEX militante et personnelle au bled, il y a de quoi se sentir accueilli.

Et Jean-Marc Ayrault ne s'en tient pas là ! Le recul des nuitées de touristes étrangers affiche pour l’instant -6,8% par rapport à 2015, mais il ne s'avoue pas vaincu. 

L’objectif du gouvernement d’atteindre les 100 millions de touristes étrangers d’ici 2020 reste toujours d’actualité. 

Depuis que nous avons décidé d'enfermer notre dame de fer derrière un mur de verre (pare-balles), les touristes n'ont plus rien à craindre dans leur circuit culturel. 

Soyons néanmoins prudents, ceux qui voulaient inverser la courbe du chômage ont pris l'habitude de faire parler les chiffres. 

Tout comme le ministre du travail oublie souvent les chômeurs désinscrits, les travailleurs précaires etc., il est fort à parier que pour atteindre ce chiffre de 100 millions de visiteurs étrangers, on assimile quelques migrants aux touristes. 

Ça fera l'affaire, y compris pour les nuitées d'hôtel. 

Les djihadistes peuvent investir dans des bermudas à fleur, des lunettes de soleil, ils ont leur place sous les cocotiers français.


Notons, tout de même, que 100 millions de touristes, c'est autant d'infrastructures, de ronds-points, d'hôtel Ibis, de parkings, de files d'attente aux musées, d'embouteillages sur les routes, de nouvelles autoroutes, de glaces à l'italienne, de mojitos remplis d'eau, d'éclairage public, de nouveaux musées régionalistes, de nouveaux villages de vacances, de nouveaux parcs d'attraction, … toutes ces manifestations de l'extension du domaine de la fête tant désirée par le capitalisme triomphant. 

Autant de dégradation de notre territoire à qui celle de l'immigration de masse n'a rien à envier. 

Le migrant est la figure de l'homme devenu marchandise au service d'un touriste, figure achevée de l'homme devenu consommateur. 

Et tout cela est glorifié sur notre terre ! 

Et tout piétine les oripeaux de notre passé, de notre culture.


Source:   http://www.mauvaisenouvelle.fr/?article=france