Google+ Badge

mardi 14 février 2017

LA CAF, L' URSAAF, ALORS ONT SE RÉVEILLENT ???

Économie / Dunkerque : au RSA, ils roulaient en Ferrari

Ils roulaient au volant de gros 4×4 Audi et même en Porsche et en Ferrari tout en habitant dans un HLM, aux Glacis, à Dunkerque…

Et pourtant, surprise, ils touchaient le RSA mais aussi d’autres aides sociales depuis des années… 

Natasha Koenigsberg


442 000 euros en 4 ans, soit plus de 110 000 euros de revenus par an, c’est ce que les relevés de compte bancaires de Sofiane Sayah ont révélé aux enquêteurs de la Caisse d’Allocations Familiales qui ont commencé à travailler sur une présomption de fraude aux allocations familiales en… 2013… 

Le compte de l’épouse de Sofiane Sayah était, lui aussi, particulièrement bien garni depuis des années avec même plusieurs dizaines de milliers d’euros de trésorerie sur le compte courant. 

Et pourtant, ce couple, qui avait déclaré à la CAF être séparé pour pouvoir toucher aussi l’allocation de parent isolé, recevait le RSA, et tout un tas d’autres allocations et aides réservées normalement aux personnes sans revenus.

Forcément, Sofiane Sayah était bien inscrit comme auto-entrepreneur, mais il a malencontreusement oublié de déclarer le moindre chiffre d’affaires en 5 ans… 

Son métier : négociant de voitures d’occasion, mais pas n’importe quelles voitures, puisqu’il s’agissait exclusivement de voitures de luxe : gros 4×4 ou voitures de sport telles que des Ferrari ou des Porsche, au volant desquelles Sofiane paradait dans la cité HLM.

La CAF, qui a en premier donné l’alerte a été aidée dans son enquête par les services fiscaux, qui réclament désormais à Sofiane 250 000 euros… et pour des allocations touchées indûment, et pour les cotisations sociales qu’il n’a jamais versées sur son activité.


Mais tout cela n’est rien à côté de l’activité elle même de négoce de voitures de luxe sur laquelle l’URSAAF réclame pourtant des cotisations… 

La police se demande bien évidemment si les voitures vendues par Sofiane Sayah n’étaient pas tout simplement des voitures volées. 

En 3 ans, 34 voitures de luxe ont été immatriculées à son nom par la préfecture du Nord… 

L’audience, qui a condamné lundi dernier les deux protagonistes à 1 an de prison chacun, dont 1 an ferme pour Sofiane Sayah, et à 20 000 euros d’amende, pour les seules escroqueries aux allocations sociales, s’est déroulée en leur absence… 

Ils avaient été jusqu’ici simplement mis en examen et placés sous contrôle judiciaire. 

Autant dire que Sofiane Sayah, son épouse, et les voitures de luxe, qui n’avaient pas encore été saisies, ont disparu depuis longtemps des radars… 

http://www.tvlibertes.com/2017/02/09/14495/