Google+ Badge

dimanche 11 décembre 2016

LE PARTI DE LA FRANCE ET LES LÉGISLATIVES 2017 EN BRETAGNE !


DÉJEUNER PATRIOTIQUE DU PARTI DE LA FRANCE EN BRETAGNE!


La date a retenir :
Le 28 Janvier 2017 à 12 h


En présence de Carl LANG Président du Parti de la France et de Jean-Marie LE PEN Président d' Honneur du Front National !


Nos amis (es) de la Droite Nationale et Patriotique sont les bienvenus !



Déjà des réservations des membres des Comités Jeanne  !



 Vous êtes conviés a venir nombreux !

Cette réunion aura lieu dans le Morbihan !  L' adresse vous sera fournie dés que vous aurez Réservé !

Le repas est fixé à 25 Euros tout compris !  


Le service de Sécurité  du Parti de la France( S E P )  protégera avec professionnalisme cette réunion !


 Parking assuré et sécurisé !


ATTENTION: Les places sont Limitées !  Réservez dés maintenant seul les Chèques font offices de Réservation !!!


 Le repas est fixé à 25 Euros tout compris !  

Pour tous Renseignements ET Réservations :

Mr Jean-Paul FÉLIX  Délégué du Parti de la France du Morbihan 

  Tèl:   06 85 71 98 79

OU

06 63 20 72 94 



   Habitant du Morbihan  ou même simplement de Bretagne ! Un groupe militant depuis plus d'un an, vous annonce qu'il  recrute à bras ouvert. 

Toute personne ayant le Parti de la France ou la Dissidence Française en alliés commun est la bienvenue parmi nous. 

Prenez contact moi.    mathri1980@gmail.com


Merci à vous   

 

LÉGISLATIVES 2017 : LE COMMUNIQUÉ DU PARTI DE LA FRANCE !

10:12
COMMUNIQUÉ DU BUREAU POLITIQUE DU PARTI DE LA FRANCE : ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2017






 



Le bureau politique du Parti de la France réuni ce samedi 10 décembre sous la présidence de Carl Lang a officialisé la décision de présenter une centaine de candidats du PdF aux élections législatives de juin 2017.

L’investiture des 65 premiers candidats a été validée à cette occasion.


La campagne législative du Parti de la France se fera au nom du peuple français sur les principes et valeurs de la droite nationale, populaire et sociale, de la droite de l’identité française, de la droite des traditions nationales et de nos valeurs européennes et chrétiennes de civilisation, de la droite des libertés économiques de promotion du travail aux Français, de défense de nos entreprises et du patriotisme économique et social.

En réaffirmant les droits historiques et politiques du peuple français à rester lui-même et à disposer le lui-même, le Parti de la France engage sa campagne de résistance nationale et européenne à la colonisation migratoire et à l’islamisation.


Le Parti de la France appelle à la coopération, au rassemblement et à l’engagement pour ces élections législatives de toutes les forces nationales et patriotiques.


11/12/2016
— 
Directeur de la publication : Carl Lang  


Le Parti de la France. 6 Allée des Templiers. 
F78860 Saint Nom La Bretèche 


Derniers tweets de Carl Lang
 

Carl LANG : Le directeur de campagne de Mme Marine suggère aux cadres du FN de partir s'ils sont en désaccord sur L'IVG: Bienvenue au Parti de la France 

Carl LANG : Manuel Valls déclare vouloir incarner l'esprit français...Par pitié! Les Français ne méritent pas cela !! 

Carl LANG : En jetant l'éponge François Hollande confirme par sa décision le lamentable fiasco de son quinquennat et son incapacité à présider la France



Site et Contact :   http://www.parti-de-la-france.fr/




Site : http://jean-marielebraud.hautetfort.com/

BLOG : http://pdfbretagne.blogspot.fr/

Blog:  http://pdfjeunesbretagne.over-blog.com/

Mail : pdfbretagne@orange.fr

IMMIGRATION / INVASION VERS LE GRAND REMPLACEMENT !

 
 
Publié par Manuel Gomez le 10 décembre 2016



L’Histoire c’est la démographie.


En avril 1974, le président de la république algérienne, Houari Boumediene, prévenait l’Europe du projet de transplantation de peuple qui se préparait :




« Un jour, des millions d’hommes quitteront l’hémisphère sud pour aller dans l’hémisphère nord. Et ils n’iront pas en tant qu’amis. Ils iront là-bas pour le conquérir, et ils le conquerront en le peuplant avec leurs fils.
C’est le ventre de nos femmes qui nous donnera la victoire »


Actuellement, et depuis quelques années, nous assistons à la revanche de la guerre d’Algérie.

L’Europe est en train de devenir la colonie de ses anciennes colonies !

La colonisation a changé de sens, l’expression coloniale : aller du nord au sud, s’est retournée, et à présent, elle va du sud au nord.


Nous sommes les témoins impuissants d’une invasion lente, pacifique et qui ne rencontre aucune résistance.

Je dirai même que les attentats terroristes qui se produisent contrecarrent momentanément cet objectif élaboré de longue date !

153,6 millions d’immigrants entre 2015 et 2040, au rythme d’une moyenne de 6,1 millions par année

Dans la vision progressiste voulue par l’Union Européenne, l’immigration n’est pas seulement tolérée et acceptée, elle est voulue et programmée : l’ONU a donné instruction à l’UE d’appliquer le principe de la « Replacement migration » (La migration de remplacement).


L‘Europe, selon l’ONU, a besoin de cette migration pour éviter le vieillissement inévitable de sa population, qui résulte des taux bas de fécondité et de mortalité. 

Pour cette organisation mondialiste, le déclin est inévitable en l’absence d’une migration de remplacement.


Ce scénario migratoire vise au maintien du ratio : « 3 actifs pour 1 retraité » et cela commande de faire rentrer au sein de l’Union Européenne 153,6 millions d’immigrants entre 2015 et 2040, au rythme d’une moyenne de 6,1 millions par année.

 Pour la France, ce scénario de l’ONU préconise une rentrée de 16 millions de migrants entre 2020 et 2040, soit 800.000 par an.

Cette directive de l’ONU est reprise en France par une note officielle de l’INED (Institut National des Etudes démographiques), en date du 6 avril 2016.

 Elle préconise le recours à une immigration massive et indique que « La crise démographique va prendre de l’ampleur et les migrations de remplacement feront partie des réponses de l’Europe à sa situation démographique ».

Cette importation massive de population équivaut à un véritable remplacement du Continent.

 Cela est devenu une priorité des dirigeants de l’Union Européenne pour éviter un déclin démographique et limiter la régression économique et sociale, en l’absence de toute politique familiale.
Il n’y a donc plus de secret : l’ambition reconnue est de changer progressivement le peuplement de l’Europe !


Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Manuel Gomez pour Dreuz.info.

(Source : « Les cloches sonneront-elles encore demain ?* » par Philippe de Villiers)

* En achetant le livre avec ce lien, vous soutenez Dreuz qui reçoit une commission de 5%. Cette information est fournie pour assurer une parfaite transparence des conséquences de votre action, conformément à la recommandation 16 CFR § 255.5 de la Federal Trade Commission.

                                                        REMIGRATION VITE !!!

VANNES : KERCADO SOUS CONTÔLE DES DEALERS .......

Vannes.  L’«ubérisation» à la sauce Robo

11/12/2016 – 08H00 Vannes (Breizh-info.com) – «Je suis un maire heureux», affirmait David Robo (UMP-LR), maire de Vannes, le soir du premier tour de la primaire de la droite (Le Télégramme, 21/11/2016). 

Pourtant le candidat qu’il soutenait, Alain Juppé, n’avait obtenu que 27,82% des suffrages exprimés dans la ville dont il est le maire, contre 52,61 pour François Fillon. 

Mais Robo tient à expliquer toutes les raisons qu’il a d’être heureux : « la mobilisation  a été extraordinaire. Elle montre le souhait d’une alternance. J’ai vu voter beaucoup de gens de 35-45 ans, c’est aussi une grande satisfaction ».


Mais surtout, grâce à cette campagne, il a découvert la Vierge Marie. 

 D’abord en donnant son parrainage à Nathalie Kosciusko-Morizet, ensuite en accueillant cette dernière à Vannes. 
« Elle a été la révélation de la campagne. Elle a des choses à dire, des choses qu’il faudra entendre et qu’elle est la seule à apporter, sur l’environnement ou l’ubérisation de la société», affirme-t-il sans rire.


Malheureusement le manque de temps l’a empêché d’offrir à son invitée une visite approfondie  de la ville. 
Dommage car le député de Longjumeau  aurait été heureux de découvrir des joyeusetés que les touristes ignorent.

 Par exemple, le quartier de Kercado, plaque tournante de la drogue dans le pays vannetais. 

Là, David Robo aurait pu présenter à NKM des gens qui n’ont pas eu besoin de l’«ubérisation» pour créer leur emploi. Mieux, leur entreprise ne craint pas la crise. 

Avec différents métiers : guetteurs, dealers, « nourrices », caïds…

Aujourd’hui, le quartier de Kercado est sous leur contrôle, ce qui a entraîné la fermeture de la supérette, de la Caisse d’Épargne et d’autres commerces. 

 La vente de la drogue s’y effectue au su et au vu de tous. 

Bien entendu, les habitants «indigènes» se plaignent de cette situation extravagante, sans que cela n’émeuve le maire et le commissaire de police.


B. M.
Photo : [cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine



AVORTEMENT: TRIBUNE LIBRE ET POINT DE VUE !

La vérité sur l’avortement aujourd’hui, portée en accès libre à la connaissance du public pendant que c’est encore possible

"La vérité sur l'avortement aujourd'hui", une série d'entretiens avec des femmes, des conseillères familiales, des médecins et des sages-femmes qui montrent à quel point les femmes sont aujourd'hui poussées vers l'avortement.
« La vérité sur l’avortement aujourd’hui », une série d’entretiens avec des femmes, des conseillères familiales, des médecins et des sages-femmes qui montrent à quel point les femmes sont aujourd’hui poussées vers l’avortement.



Il ne sera plus permis de dire qu’on ne savait pas ! Sabine Faivre a choisi le moment où la gauche mortifère et totalitaire votait une loi étendant à la diffusion d’informations sur Internet le « délit d’entrave à l’avortement » pour mettre en accès libre le contenu de son livre « La vérité sur l’avortement aujourd’hui » publié en 2006, mais sur lequel l’éditeur et les médias ont gardé la plus grande discrétion.


C’est malheureusement avec la complicité passive d’une majorité de la droite – y compris de François Fillon, le candidat prétendument catholique et conservateur de la droite et du centre – que le parti socialiste et ses alliés d’extrême gauche ont pu adopter en procédure accélérée leur texte liberticide sur le délit d’entrave « numérique » à l’avortement, aussi bien à l’Assemblée nationale qu’au Sénat où la « droite » a la majorité


Il est urgent de lire cette étude alors que les propos de bon sens de Marion Maréchal-Le Pen dans le quotidien catholique Présent sur les mesures à prendre dans ce domaine en cas de victoire du Front National ont été immédiatement désavoués non seulement par le chevènementiste et activiste gay Florian Philippot (ce sinistre individu qui considère que revenir sur le « mariage » et l’adoption par les duos homos n’est pas plus important que la culture du bonsaï), mais aussi par le député franc-maçon Gilbert Collard, secrétaire général du Rassemblement Bleu Marine, par David Rachline, sénateur FN et directeur de campagne de Marine Le Pen, et par Marine Le Pen elle-même qui a promis de ne revenir sur aucune des mesures adoptées depuis 40 ans par la gauche et la droite molle en matière d’avortement (« Il n’y aura aucune modification, ni du périmètre, ni de l’accès, ni du remboursement de l’IVG. »).



Il s’agit en fait d’un mémoire avalisé par la Faculté de Médecine de Marseille en 2002 sous le titre « La pratique de l’avortement en France, enjeux et conséquences », un mémoire rédigé dans le cadre d’un DIU (Diplôme interuniversitaire ) d’éthique et que voici en accès libre :
https://fr.scribd.com/document/332876125/Memoire-IVG-Faculte-de-Medecine-de-Marseille

Avec en sus les appréciations du jury d’examen de la Faculté de Médecine de Marseille confirmant la qualité du travail réalisé par Sabine Faivre pour mettre à jour un système qui, déjà à cette époque, était fait pour inciter les femmes à avorter et dissuader celles qui auraient préféré, malgré les pressions de leur entourage, garder leur enfant :
https://fr.scribd.com/document/332876822/Rapport-Jury


Pourquoi l’avoir mis en accès libre ? Tout simplement parce que les éditeurs potentiels de cette étude avaient tendance à répondre : « J’ai le regret de vous informer que les directeurs des collections de psychologie et de sociologie ont considéré que votre ouvrage ne correspondait pas au profil de leurs collections. » (exemple réel).

Il est vrai que la réalité qui ressort de la transcription d’entretiens pré-avortement et des entretiens avec des médecins, sages-femmes, conseillères familiales et psychologues, est tout simplement terrifiante et contredit absolument le discours dominant sur le « progrès » pour les femmes qu’aurait représenté la légalisation de l’avortement. Et la situation n’a fait qu’empirer depuis. 


Voici ce qu’en disait Sabine Faivre le 30 septembre dernier :

Sur la liberté d’expression, de conscience, d’information sur la question de l’avortement, il y a une montée en puissance même si cela ne date pas d’aujourd’hui. 
Depuis la loi Veil, progressivement se sont mises en place des mesures interdisant petit à petit une quelconque opposition
D’abord il y a eu le délit d’entrave qui faisait encourir une peine de prison à ceux qui voulaient entraver physiquement l’avortement. 


Ensuite il y a eu la notion de détresse qui a été supprimée, etc. Il y a eu tellement de mesures que je ne peux pas toutes les citer, mais depuis 2015 il y a eu la suppression du délai de réflexion, la remise en question de la clause de conscience pour les chefs de service hospitalier qui pratiquent l’IVG, l’établissement de quotas de nombres d’avortements par rapport au nombre d’accouchements, fixés, on ne sait pour quelle raison, à au moins 1 avortement pour 4 accouchements dans un service hospitalier, une obligation de résultat en quelque sorte. 

Et puis il y a eu énormément de choses avant.


 Par exemple sur le fait qu’on autorise les mineures à avorter sans le consentement de leurs parents, l’allongement du délai légal de l’avortement, et puis récemment, en septembre, la privation de l’objection de conscience des pharmaciens, qui ne peuvent plus objecter pour la délivrance de produits susceptibles de supprimer la vie d’un enfant, comme la pilule « du lendemain », ou le RU-486, par exemple.

 Cela, c’est une atteinte très grave à la liberté de conscience. 

Et puis récemment encore, il y a le projet de la ministre mal nommée de la Famille, pour un projet de loi sur un délit d’entrave « numérique » à l’avortement. En fait elle s’est rendue compte que les « pro-vie » étaient très présents, et de plus en plus, ce qui est positif d’ailleurs pour la démocratie, sur les réseaux sociaux. 


Ils maîtrisent parfaitement les outils Internet, ils ont développé des sites, et donc la ministre Laurence Rossignol a décidé que ces sites étaient mensongers et faisaient de la désinformation auprès des femmes, et que donc à ce titre ces sites devaient être condamnés. Par conséquent, il va y avoir ce délit d’entrave numérique qui bâillonnera complètement la liberté d’expression, et surtout d’information sur l’IVG.
[…]
À l’époque où j’ai fait mon enquête, le délit d’entrave à l’avortement par l’information n’existait pas et j’avais proposé aux assistantes sociales de distribuer des dépliants sur les aides possibles pour les femmes enceintes, et cela avait très bien fonctionné, parce que les assistantes sociales étaient demandeuses de ces informations. 

 Contrairement à ce qu’on pense, toutes ne sont pas sur le modèle « avortement à tout prix ». 

Ces femmes ne sont pas toutes des idéologues, il y en a un certain nombre qui sont des femmes de bonne volonté, et qui étaient désireuses de proposer autre chose que l’avortement, parce qu’elles se rendaient bien compte que l’avortement est un drame et que c’est un échec pour les femmes et pour elles-mêmes, en tant qu’assistantes sociales. 

Du coup, dans les mois qui ont suivi, on a aussi pu avec une association d’aide aux femmes en difficultés, mettre à disposition des informations sur les aides dans la salle d’attente de l’hôpital. 


Aujourd’hui, cela ne serait plus possible !


Du même auteur :
En matière d’avortement, l’enjeu aujourd’hui en France est de rétablir une vraie liberté de choix (entretien du 30 septembre 2016 avec Sabine Faivre)

Un catholique peut-il voter Front National ?
(extraits d’un entretien avec Marine Le Pen réalisé le 3 février 2015 au siège du Front national, quand Marine Le Pen disait encore en substance la même chose sur l’avortement que sa nièce Marion)




http://www.ndf.fr/ethique-et-moeurs/10-12-2016/

EUROPE, O N G ET MIGRANTS .........

Les ONG introduisent-elles des migrants en Europe à une échelle industrielle ?

En voulant appliquer « les droits de l’homme », c’est au contraire le trafic d’êtres humains que l’Union européenne a réussi à légaliser…

Les ONG introduisent-elles des migrants en Europe « à une échelle industrielle » ? C’est du moins ce qu’affirme GEFIRA (Global Analysis from the European Perspective), une fondation néerlandaise se présentant comme un think tank paneuropéen et qui se focalise sur les instabilités géopolitiques et financières actuelles.


Depuis deux mois, et à l’aide de marine-traffic.com, GEFIRA observe les mouvements quotidiens de navires appartenant à des ONG (tels que Médecins sans frontières). GEFIRA a ensuite compilé ces mouvements dans une vidéo en mode accéléré


 C’est donc une véritable flottille qui fait quotidiennement l’aller-retour entre la Libye et l’Italie afin de « sauver » des migrants qui ne sont, bien souvent, qu’à moins de 10 km de la côte libyenne.

 Par la suite, ils sont ramenés dans les différents ports de Sicile et d’Italie du Sud, soit un voyage de plus de 400 km. Pourtant, le port de secours le plus proche est en Tunisie, soit un peu plus de 90 km de la « zone de sauvetage de migrants ».

Au total, et au cours des deux derniers mois, ces différentes ONG ont débarqué en Italie un peu moins de 40.000 migrants, soit… l’équivalent de la ville de Chartres !


Toujours selon GEFIRA :
« Sous le prétexte de sauver des gens, les ONG, les passeurs et la mafia sont de mèche avec l’Union européenne afin d’expédier des milliers de clandestins en Europe, tout en étant aidés par la garde côtière italienne qui coordonne leurs activités. »
​‌”
En effet, les rapports de journalistes qui sont à bord de certains de ces bateaux de sauvetage — telle Eveline Rethmeier, journaliste néerlandaise et qui tenait un blog vidéo des événements sur son compte Facebook — prouvent que les ONG, la garde côtière italienne et les contrebandiers coordonnent leurs actions.

Quant à l’Union européenne, elle soutient ces actions puisque, le 12 avril 2016, le Parlement européen a adopté une résolution précisant que « les capitaines de navire ou les organisations non gouvernementales qui aident réellement des personnes en détresse en mer ne devraient pas risquer de sanction » (sic).

Ainsi, et en voulant appliquer « les droits de l’homme », c’est au contraire le trafic d’êtres humains que l’Union européenne a réussi à légaliser…

Quant aux ONG, que leurs actions soient motivées de manière bienveillante ou non, il n´en reste pas moins qu´en agissant tel un « aimant pour migrants », elles sont in fine devenues la pierre angulaire de cette traite humaine d’un genre nouveau.

Pensant aider leurs prochains, ces ONG contribuent au contraire à entretenir la déstabilisation de l’Afrique, car elles la dépeuplent de ses forces vives (71 % des migrants sont des hommes). 


Par ailleurs, et puisque non éligibles au droit d’asile, ces migrants erreront inévitablement dans les rues de Rome, de Paris, de Berlin ou toute autre capitale européenne, accentuant ainsi encore plus les tensions sociales et ethniques qui sont palpables à travers toute l’Europe.


Source:   http://www.bvoltaire.fr/xavierscot 


HISTOIRE DE FRANCE EN BD ! CENSURÉE ???

Reynald Secher : je suis censuré par le festival de la BD à Blois !

L’Histoire est un de nos biens les plus précieux. Sa transmission est un devoir qui doit être rempli par la famille et l’école.

Historien, écrivain 
 
 
 
Il y a une trentaine d’années, j’ai créé ma maison d’édition afin de permettre aux jeunes, et aux moins jeunes d’ailleurs, de découvrir l’Histoire par le biais de ce support particulier qu’est la bande dessinée. 
Pour atteindre cet objectif, j’ai fait reposer ma démarche sur une logique rationnelle, scientifique et ludique : baser l’Histoire sur la chronologie, la cartographie, les grands personnages et les événements historiques.


La BD, en ce sens, est un support formidable car elle met en relief l’Histoire, rend les personnages attachants et leur offre une image qui les rapproche du lecteur. 

Ainsi, liée à la démarche de l’historien, la BD permet au lecteur d’appréhender simplement l’Histoire, ce qui est l’objectif et l’œuvre de tout professeur qui souhaite transmettre son savoir.

C’est fort de cet esprit que j’ai été profondément choqué et meurtri d’apprendre par un courrier que le festival BD Boum de Blois, auquel je participe depuis deux ans, me censurait en m’interdisant ma présence. Ce festival était pour moi un formidable trait d’union avec mes lecteurs car j’avais alors l’occasion de rencontrer mon public, les élèves, les enseignants, les familles.



VOIR LA VIDÉO:    https://www.youtube.com/watch?v=I1tgqmzOtKs 


Pour justifier cette décision arbitraire, le directeur du festival, Bruno Genini, m’explique que « [ma] ligne éditoriale ne correspond pas aux valeurs et à l’éthique du festival »

Ce festival étant financé par France 3, le ministère de la Culture et d’autres organismes publics, il s’agit d’une véritable censure remettant en cause le pluralisme et la liberté d’expression que nos politiciens vantent pourtant à toute occasion.
 Je suis donc censuré de ce festival ad vitam aeternam puisque le directeur m’avertit qu’il ne m’enverra plus de fiche de réservation pour les stands. 

Je précise que je paye mon emplacement et qu’au-delà de la censure idéologique, il y a là un refus de vente manifeste. 

C’est pour cela que je me tourne vers vous, pour dénoncer cette terreur intellectuelle qui règne de plus en plus sur notre pays et pour vous encourager à dire : « Stop à la censure ! »


L’Histoire est un de nos biens les plus précieux. Sa transmission est un devoir qui doit être rempli par la famille et l’école. 

Comme cette dernière ne joue plus son rôle pour des raisons idéologiques, la famille doit plus que jamais être présente.

Osez l’Histoire et, avant les fêtes, offrez-la, pour que jamais elle ne meure entre les mains des censeurs.

Source:    http://www.bvoltaire.fr/reynaldsecher/